Mots après mots (littérature)

 

La commission culture vous propose de lire …

Référent :
Jacqueline PERRIN - ASCE 54
Tel : 03 83 91 40 42
Courriel : perrin-jacqueline@wanadoo.fr

 
 

Une femme disparaît

publié le 5 novembre 2019

Le 21 août 1911, le tableau de la Joconde est dérobé au musée du Louvre.

On croit d’abord à une farce ! Puis l’évidence du vol criminel s’impose.

C’est alors dans le monde entier un déferlement de stupeur et d’indignation. Et bientôt un immense éclat de rire.

C’est le vol le plus audacieux de l ’Histoire que raconte cet ouvrage fondé sur une enquête dans les archives et la presse de l’époque. C’est aussi une énigme, à laquelle il propose enfin une solution.

Qui était donc cet allemand si assidu au Louvre avant le vol ? Un espion ? Un escroc ?

Autour de ce fait divers rocambolesque, l’auteur construit un polar haletant, prétexte à une passionnante réflexion sur le mythe de la Joconde.
 
 

LA VENGEANCE DU PARDON

publié le 28 mars 2018

Quatre destins, quatre histoires où l’auteur, avec un redoutable sens du suspens psychologique, explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences.

Impossible d’en dire plus, il faut lire ce livre dont chaque histoire vous tient en haleine !

 
 

"Arrête avec tes mensonges"

publié le 17 avril 2018

Philippe aime les garçons et sait, que mieux vaut rien en dire.

C’est le roman d’une première passion et d’un ratage de l’amour. Ce roman auto-biographique est poignant.

 
 

"JUNGLE"

publié le 17 avril 2018

Miguel BONNEFOY, l’auteur de ce récit a voulu se rendre compte du milieu de la jungle vénézuélienne en se rendant sur place. Il a parcouru la montagne Auyantepuy, a escaladé des crêtes, s’est enfoncé dans la mousse, a traversé des torrents, a ouvert des sentiers à la machette, s’est élancé du Salto Angel, un rappel vertigineux de 950 m dans le fracas de la plus haute cascade du monde.

On en frémit pour lui.

 
 

"La Daronne"

publié le 17 avril 2018 (modifié le 23 avril 2018)

J’ai bien aimé l’histoire de cette traductrice-interprète judiciaire, femme seule qui souhaite une vie meilleure. Elle vire de l’honnête femme, qui permet à de jeunes étrangers de se faire comprendre face à un juge ou policier, de basculer dans le camp adverse.

Roman immoral mais on pardonne à l’auteur.

 
 

"SUR LES CHEMINS NOIRS"

publié le 19 septembre 2018

Vous connaissez sûrement ce personnage, haut en couleurs, qui, épris de boisson et faisant le pitre sur un toit, a fait une chute de 8 mètres.

Complètement cassé, et après 4 mois d’hospitalisation, il s’était fait la promesse que s’il s’en sortait il traverserait la France à pied. Et il l’a fait !
 
Du 24 août au 8 novembre 2017, du col de Tende en Italie (dans le Mercantour) au Sémaphore de la Hague dans le Cotentin, il nous fait découvrir une France rurale bucolique ou ardue.

Comme lui, on s’accroche, on fait des rencontres, on fulmine quelquefois, et on est heureux d’avoir parcouru tout ce trajet ensemble.

 
 

"LE JOUR D’AVANT"

publié le 19 septembre 2018

S’inspirant de la catastrophe minière de Liévin, l’auteur règle ses comptes avec une vision du travail qui asphyxie l’humain.

"Venge-nous de la mine", avait écrit mon père, ses derniers mots. Et je lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père parti en paysan, venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

Poignant !

 
 

"LE BUREAU DES JARDINS ET DES ETANGS"

publié le 19 septembre 2018

Empire du Japon, époque Heian, XIIe siècle.

Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la Cité Impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer ! C’est alors à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawe".

Que d’obstacles, de rencontres incongrues qu’elle doit affronter pour honorer cette commande.