Avec la fatigue hivernale et le stress, pourquoi ne pas faire connaissance avec le Do In ?

publié le 7 décembre 2020

En cette période hivernale couplée à ce confinement "chapitre 2", la commission permanente des sports vous invite à découvrir cette pratique d’auto-massage pour donner du dynamisme à vos journées.

Le Do In encore peu connu, mais très utilisé, assure l’équilibre et un bien-être quotidien tout en permettant d’abaisser la fatigue, d’expulser le stress et les tensions emmagasinées. Aussi nommé « toilette énergétique », le Do In est donc une technique d’auto-massage japonaise dérivée du shiatsu et fondé sur les principes théoriques de la médecine traditionnelle Chinoise.

Cette pratique comprend des exercices de méditation, de postures ainsi que d’exercices de mouvements et d’étirements.
Cet auto-massage s’adresse à toute personne qui présente une fatigue.

Pour revivifier son visage, se relâcher, décompresser, relaxer ses yeux, se garantir un bon sommeil, la pratique du Do-in est conseillée !

Normalement, le massage Do In s’exerce le matin pour dynamiser son corps après une nuit de sommeil.
Néanmoins, il peut permettre à tout moment de défaire des tensions musculaires liées à de préjudiciables postures au travail et/ou au stress.

Intéressé.e ? Vous pouvez consulter cette vidéo.

Vous pourrez en trouver d’autres sur Internet sans problème.

Cela vous rappellera peut-être l’atelier sports des DASCE 2018 à La Bourboule…

Quelques grands principes…
En médecine chinoise, tout dysfonctionnement de l’organisme serait l’origine d’une mauvaise activité de l’énergie vitale (le « Qi »).
L’énergie vitale est faite de l’énergie Yin et de l’énergie Yang. Lorsque l’une de ces deux énergies se trouve en excédent ou en carence dans une partie du corps, cela peut faire ressentir des douleurs et diverses pathologies physiques et psychiques. Rien que de masser certaines zones particulières du corps (points d’acupuncture par exemple) permettrait donc de libérer la circulation de l’énergie vitale et donc de ranimer l’équilibre énergétique du corps.
Attention toutefois, cette pratique de massage ne remplace en aucun cas un avis ou un traitement médical.

La commission permanente des sports reste à vos côtés, n’hésitez pas à la contacter si vous avez des idées à partager ou des questions.

Charlotte MOUCHON
pour la CPS